Exemples locaux

Share Button

Social Economy Europe, la plateforme européenne pour les organisations de l’économie sociale, dont REVES est membre, a formulé la définition suivante:

«Les entreprises et les organisations de l’économie sociale sont des acteurs économiques et sociaux présents dans tous les secteurs de la société afin de mettre en place des réponses aux besoins des citoyens. Elles se distinguent par leur volonté de faire des affaires de manière alternative, associant en permanence l’intérêt général, la performance économique et le fonctionnement démocratique».

L’économie sociale représente et applique les valeurs suivantes:

  • la primauté de l’individu et des objectifs sociaux sur le capital;
  • la défense et la mise en œuvre des principes de solidarité et de responsabilité;
  • la conjonction entre les intérêts des membres utilisateurs et l’intérêt général;
  • lecontrôle démocratique par les membres;
  • l’adhésion volontaire et ouverte;
  • l’autonomie de gestion et l’indépendance par rapport aux autorités;
  • lesexcédents sont principalement destinés à des projets de développement durable, pour les services aux membres des intérêts et de l’intérêt général.

Pourtant, il n’existe pas de définition universelle de «l’économie sociale» qui soit appliquée dans tous les Etats membres de l’UE. Cela est dû, par exemple, à un contexte juridique dans lequelles statuts des entreprises diffèrent d’un Etat à l’autre.

Néanmoins, l’économie sociale peut généralement être définie suivant les valeurs et les principes mentionnés ci-dessus. Dans certains pays, des termes tels que l’économie solidaire, tiers secteur ou troisième système sont utilisés pour décrire un esprit d’entreprise alternatif au business as usual.


Les partenariats locaux entre l’économie sociale et les autorités locales

REVES a été fondée pour que les autorités locales/l’économie sociale des différents Etats membres de l’UE et des pays voisins, partagent la conviction que le partenariat entre les deux acteurs par rapport à des partenariats public/privé traditionnels soit une valeur ajoutée.

L’économie sociale poursuit des objectifs semblables à ceux d’une autorité locale. Les activités économiques sont fondées sur les principes de l’inclusion sociale, de la lutte contre la discrimination et du développement local durable. La participation des employés et des bénéficiaires dans leurs processus de prise de décision est un élément clé dans la mise en place et le fonctionnement de l’économie sociale.

La conception, la production oula distribution de produits et services, ainsi que les processus de gestion interne, …, … sont influencés par différentes parties prenantes.

En outre, les entreprises et les organisations de l’économie sociale sont profondément ancrées au niveau local. Elles disposent d’unelarge connaissance des besoins des bénéficiaires/employéset de l’environnement local en général. En outre, ce sont elles qui, bien souvent, sont en contact direct avec ces parties de la population, régulièrement mis à l’écart et/ou n’ont pas la possibilité de participer à la vie sociale, politique ou économique.

De nombreuses méthodes de participation intéressantes et innovantes et de nouvelles approches à l’entrepreneuriat responsable émergent des activités de l’économie sociale.  Cependant, ces méthodes seraient beaucoup plus efficaces et répandues si elles étaient prises en considération et soutenues par d’autre acteurs locaux tels que l’autorité locale.

C’est avant tout dans la communauté locale, à proximité des individus, où l’on peut trouver un potentiel inexploité de responsabilités partagées.  Pour exploiter pleinement ce potentiel, les rôles de chaque membre de la communauté, qu’il soit une société, des représentants élus, des élus, des associations ou de simples citoyens, doivent être redéfinis

Les nouvelles formes de participation et de dialogue entre les différents membres de la société, les décisions partagées et leur mise en œuvre conjointe jouent donc un rôle crucial. Les autorités locales et les structures de l’économie sociale, dans leur rôle de promoteurs à la fois de la démocratie et des nombreux objectifs de développement local durable, sont bien déterminées à demander une révision des responsabilités, des initiatives et des services locaux.

Ensemble, elles peuvent travailler et réaliser des politiques et des stratégies pour un développement durable au niveau local au-delà des termes de partenariats locaux, régionaux et nationaux. Elles sont également en mesure de contribuer de manière significative à la solidarité et à la cohésion entre les différentes villes et régions d’Europe et du monde.


Exemples:

Partenariat local et Garde d’enfants

Partenariat local et Culture

Partenariat local et Entrepreneuriat

Partenariat local et Logement

Partenariat local et Intégration / Dialogue interculturel

Partenariat local et Développement local en général

Partenariat local et Recyclage / Orientation professionnelle

Partenariat local et Economie de partage

Partenariat local et Services sociaux

Partenariat local et Transports

Partenariat local et Formation professionnelle

Partenariat local et Jeunes / Coopération au développement